SRI LANKA | AU PAYS DE KANDY

Sur la route qui me mène au cœur du Sri Lanka, les champs engorgés d’eau sont tapissés de nénuphars en fleurs. C’est une véritable entrée en poésie. Les enfants rient et plongent avec grand bonheur dans ces multiples lacs noirs qui longent mon parcours. L’atmosphère qui me porte au fil des rizières et des montagnes jusqu’à la capitale religieuse de ce pays est bucolique, Kandy est proche.

68468_10151103937245264_838409055_n

Au pays de Kandy, on flotte. La chaleur est si étourdissante qu’elle nous fait un peu délirer. La moiteur de l’air nous enveloppe, on est comme en suspension. La ville est habitée par les contes religieux, et la foi de ces milliers de croyants venus faire le pèlerinage recommandé de vivre une fois dans sa vie de bouddhiste au temple de la dent sacré de Bouddha.

Kandy fut crée probablement au XVème siècle, disent les historiens, elle doit son nom aux portugais d’après le titre du chef local Kande Râja « Roi de la Montagne ». La ville comprend les bâtiments administratifs et religieux officiels dont le Palais royal et le majestueux Dalâwa Maligawa (temple de le dent sacrée de Bouddha). Kandy fut la dernière capitale des rois de Sinhala.

La première chose que je vois en tirant les rideaux de ma chambre d’hôtel à l ‘allure coloniale, ce sont les temples. Tous rivalisent de beauté. Il y a d’abord Bouddha, fier, immense et blanc juché au sommet d’une colline à la flore d’une extrême verdure. Ensuite, il y a les temples indous, fougueusement colorés et enfin les églises catholiques aux airs sérieux. A Kandy, on est réveillé par les marmonnements des prières dès l’aube, car la ville sacrée inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO, est entourée de monastère bouddhiste. Alors qu’il n’est que 6h du matin, Kandy est déjà active. De l’autre fenêtre j’aperçois ce majestueux lac artificiel rectangulaire autours duquel la ville s’organise. Les femmes en saris colorés échangent quelques mots entres elles. C’est leur chevelure profondément noire qui m’a marqué. Les Sri Lankaises ont pour la plupart les cheveux extrêmement noirs, véritablement longs et tressés. Le soleil brille dans leurs cheveux tout comme sur les paillettes de leur robe. Les femmes Sri Lankaises sont belles et luisante comme une boule à facette. Une religieuse boule à facette qui brille à l’énergie de leur âme généreuse. Les Sri Lankais sont gentils comme dans un dessin animé. Ils sourient sans cesse, rient, heureux de croire. Les vélos croisent les piétons dans une atmosphère de paix. Les hommes portent des paréos en guise de bas.

27992_10151103938475264_105413948_n

L’hôtel est situé directement en face du temple de la dent sacrée de Bouddha et je vais assister à la cérémonie religieuse, je me sens privilégiée. Une fleur de lotus à la main, pied nu comme les disciples de Bouddha j’avance la tête baissée vers la relique contenant la dent sacrée, témoin d’un culte vivant. La musique est très forte, les prières récitées à haute voix et la salle embrumée de la fumée des encens. Ca sent bon et ça m’enivre. Paris est loin et je suis en pèlerinage. Face à la relique, tout se passe très vite, je donne ma fleur de lotus, comme d’autre donne des fruits, ou des noix de coco qu’ils ont prit le temps de sculpter. On me dit quelque chose, une prière surement, puis je laisse ma place. Des Bouddhistes du monde entier attendent toute une vie pour se recueillir dans ce temple. Le lieu est une explosion de matériaux différents. Vieilles pierres, bois sculptés, tissus colorés et dorures irradient le lieu.

32323_10151103937005264_1979036986_n

Kandy est petite, mais possède une grande âme, elle est lovée dans un vallon verdoyant habité par une faune très diversifiée. Entrer dans ce temple, c’est comme entrer dans un livre de conte. Les singes sautent d’arbres en arbres au dessus de nos têtes, les oiseaux sont bleus, les papillons déploient des ailes gigantesques, les coqs courtisent les poules entre les jambes de l’imposant et détendu éléphant. Au pays de Kandy, comme dans les contes on s’attend à ce qu’un animal vienne s’adresser à nous dans le but de nous réciter de sages morales. La foi c’est un rêve auquel on croit, au pays Kandy on est les personnages d’un rêve éveillé. L’écriture sri lankaise est complètement incompréhensible et la langue résonne pour nous européens comme un chant. Leur langue, souvent rythmée de la lettre R, retentit comme un grelot que l’on secourait. C’est un bonheur de ne rien comprendre. Je me laisse porter pas cette incompréhension reposante et suis en total immersion. Je suis coupée du monde, ou plutôt je suis dans un autre monde. Dans un pays qui semble être le trait d’union entre la vrombissante Inde et la sereine Asie. Le Sri Lanka, c’est ce petit bout de terre qui se décroche du continent comme pour trouver dans son Océan Indien la quiétude qui la rend heureuse.

597_10151103938060264_222561240_n

En sortant du temple, je n’ai qu’une seule envie c’est d’aller dénicher des objets de cet autre monde avec en plus le désir que cela vienne d’un autre temps. La boutique d’antiquités est très sombre et désorganisée. Des reliques de Bouddha, Jésus, et autres divinités Indou m’observent. Il y a aussi ces vieux portraits d’anonymes, papier usé, regard profond, c’est cela que je ramènerai à Paris. En sortant de ce bric à brac antique, j’ai faim. Je m’arrête dans une échoppe et commande du Brinjol j’en raffole, j’en commande une deuxième fois, malgré la chaleur humide je me régale de ce plat chaud et sucré. Averti par la serveuse du plaisir que je prends le Chef sort de sa cuisine et dans un anglais très approximatif me dit qu’il souhaite que je note sa recette. « Je vais être la star des dîners parisien avec ce plat », lui dis-je, il est fier, je le prend en photo, il souhaite comme à chaque fois se voir sur l’écran de mon appareil, il éclate de rire, et me remercie. C’est moi qui vous remercie monsieur pour votre générosité, votre joie de vivre et votre quiétude. Je termine mon repas en mangeant des fruits exotiques dont j’ignore les noms.

Quand je sors, la pluie se met à tomber en trombe, je sais alors que le jour va bientôt laisser place à la nuit.

521651_10151103936325264_1915956479_n 409344_10151103936085264_769205452_n

HOTEL

Kalundewa Retreat

Screen Shot 2014-10-21 at 11.11.52 AM

Ah oui aussi je participe au concours Voyageurs du Monde, pour gagner peut être un voyage, quoi de mieux? 🙂

Vous pouvez voter pour ma photo ici

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *